En ce moment avec notre équipe nous parlons de la bière de printemps. Et non… pas de repos pour nos brasseurs. La période des fêtes et de notre bière de noël est finie…place à la bière de Printemps qui sera disponible prochainement.
Mais pourquoi des bières de saison ? C’est vrai, chaque brasseur va faire une bière de printemps et/ou de mars et une bière hivernale et/ou de noël.

Effet de mode ? Faisons un bond dans l’Histoire.

C’est à Arras en 1394 qu’on découvre les premières traces de la bière de printemps autrefois appelée bière de mars. Celle-ci était très attendue et célébrée, les tavernes étaient décorées à cette occasion.

Cette bière de Mars, dégustée au mois de mars donc, était brassée avec le malt issu de l’orge de la récolte des dernières moissons et était restée tout l’hiver (ils n’avaient pas encore de circuit de refroidissement) à maturer dans des tonneaux avant d’être dégustée aux beaux jours.

De manière générale, la bière de mars ou encore de printemps est une bière dorée pas très forte en alcool, entre 4 et 5,5 degrés. Notre bière de printemps est une bière blonde fleurie (cette année avec des fleurs d’hibiscus) à 4,8 degrés.

Les bières de saison étaient autrefois, une nécessité. Les moissons et le froid hivernal rythmaient la production des maîtres brasseurs. De nos jours, grâce à la technologie, nous pouvons produire toute l’année.